Quand le silence prend du sens

silence
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

L’écoute de soi calme et apaise

Si nous vivons dans un environnement encore trop sonore, le silence a un ennemi bien plus redoutable. Nous ne devons pas fuir, pas être effrayé par cette connexion car l’écoute de soi calme et apaise, nous donne la bonne direction. Cet environnement sonore et visuel qui sans conteste nous étourdi, nous perturbe….et nous déconnecte de nous en nous éloignant de la personne la plus importante : nous. Non pas que le progrès soit une mauvaise chose, bien au contraire. Il nous faut suivre ce mouvement de l’évolution, nous y adapter car c’est le monde d’aujourd’hui et de demain. 

Dans le monde d’aujourd’hui, selon moi, le silence n’est donc pas une absence de bruits extérieurs, ni une absence de pensées, mais une connexion à tout ce qui fait notre richesse intérieure, une reconnexion à notre corps et nos sensations. Cette attention particulière que nous retrouvons dans les différentes formes de sophrologie et dans la pleine conscience nous permet de décélérer à tous les niveaux en nous préservant.

Le silence synonyme d’ouverture

Le silence serait donc un état dans lequel nous faisons un retour sur nous-même, ou nous avons la possibilité de nous connaître mieux en observant nos mécanismes et nos états d’âmes. Cette écoute, en nous offrant la possibilité d’entendre tous nos bruits intérieurs, nous remet en accord avec la musicalité de notre vie. Elle nous offre donc la possibilité incroyable de retrouver le lien avec notre intériorité. Nous pouvons enfin entendre nos pensées, nos sensations, nos idées, notre créativité qui n’attendent que nous. Nous pouvons les entendre mais aussi mieux prendre conscience de leur nature.

Plus nous sommes éloignés de nous et de notre corps, plus l’agitation interne est grande. Là est le bruit, l’absence de calme qui nous fait sortir de notre silence créatif et inventif. L’être humain est tellement bien fait que ce qu’il émet en pensées, en idées ou en jugements, quels qu’ils soient, active naturellement sa biologie dans le même sens. S’accorder des pauses silence c’est faire le choix de s’arrêter, d’être présent pour soi et son corps. C’est accepter, observer nos pensées mêmes les plus noires. Comme dans le symbole du Yin-Yang, l’équilibre se fait en intégrant le blanc dans le noir et le noir dans le blanc. C’est reconnaître tout ce qui fait la richesse de notre monde intérieur pour trouver plus de calme et d’apaisement. C’est nous aimer mieux avec nos pensées, nos idées et nos actions. C’est dans l’acception pleine et entière qu’advient le silence.

Paulette

Paulette Médium Numérologue

À propos de l’auteur

Je suis médium et suis toute à votre écoute. Je lis dans le coeur de votre âme soeur. Grâce à ma très longue expérience, je suis une conseillère hors norme et je fonctionne à l’ancienne. Je lis dans le coeur de l’âme soeur. Amour, Travail, Argent? Je vous guide avec passion et expérience pour résoudre tous vos problèmes!

Fermer le menu